Dévoilage d'une roue (suite)

Cette page est la suite de la page Dévoiler une roue de vélo .

Procéder par action alternativement de chaque coté de la roue. Par exemple, en s'aidant de la photo, si on veut rattraper le voile représenté par la flèche bleue, et ramener la jante selon la direction de la flèche orange, agir sur les écrous de rayon selon les flèches rouge et verte.

Si le voile est moins localisé, il peut être nécessaire d'agir ainsi sur un plus grand nombre de rayons.

Répéter ces opérations pour rattraper les voiles de chaque coté de la jante . Procéder ainsi d'un coté puis de l'autre jusqu'à suppression des défauts.

Pour éviter toute confusion, les photos montrent comment visser (tendre les rayons) et dévisser (détendre les rayons) les écrous.

 

Si le rattrapage du voile a été important, il se peut que le rayon traverse entièrement l'écrou et dépasse à l'intérieur de la jante. La danger est alors pour la chambre à air.

Araser avec une meuleuse d'angle.

 

 

.

 

Le dévoilage peut également se faire directement sur le vélo, pneu en place. Cette technique peut être utile en randonnée, pour un voile léger. Le principe est le même qu'énoncé ci dessus. La technique pour retourner le vélo en appui sur son guidon et sur la selle. est présentée dans la page sur les supports vélo.

 

On peut se fabriquer un support de dévoilage à partir d'une vieille fourche sur laquelle on aura percé et taraudé les fourreaux. Y visser 2 vis qui serviront de pointes de touche.

La jante montrée ici en coupe est de type à simple paroi. Elle provient d'un vélo de course.

 

En regardant mieux, on peut remarquer la finesse des bandes de freinage, usées à la limite du perçage.

La présence de boue (VTT en période pluvieuse), ou encore des petits gravillons ou copeaux métalliques incrustés dans les patins favorisent une usure prématurés des flancs de jante.