Nettoyage des pignons

Avant de travailler sur les pignons, ou de façon régulière pour conserver une transmission en bon état, il est nécessaire de nettoyer, ou plutôt de décrotter les pignons. Les vttistes le savent bien, en période pluvieuse, le décrottage est à faire après chaque sortie.

Nous avons utilisé un outil fabriqué à partir d'une lame de scie à métaux, qui permet de racler entre les pignons. Voyez sur la photo 1 le tas de cambouis récupéré sur une seule cassette.

Ce cambouis est composé du lubrifiant de chaîne plus ou moins durci, et de terre.

1 Nettoyage des pignons de vélo


On peut continuer le travail avec un pinceau à poils durs, et un diluant type 'pétrole'.

Enfin, nettoyer le tout en passant un chiffon entre chaque pignon.

Si vous êtes pressé, l'usage d'un dégrippant-lubrifiant vous permettra de nettoyer votre cassette rapidement.

Huile ou Graisse ?

C'est le débat. Plus un lubrifiant est fluide, comme l'huile, et mieux il pénêtre au coeur des mécanismes, mais notre cassette n'étant pas sous carter étanche, l'huile ne restera pas longtemps.

La graisse, par contre, avec une adhérence meilleure, tiendra plus longtemps. Trop épaisse, elle ne pénêtrera au coeur des mécanisme, qui ne seront donc pas lubrifiés malgré une épaisse couche de graisse. De plus, cette graisse aglomérera toutes les saletés (boues, sable) projetées, et se transformera en camboui abrasif !

Donc : de l'huile, renouvellée fréquemment pour les mécanismes 'ouverts' (chaine, pignons...), de la graisse pour les mécanismes 'fermés' (moyeux, jeux de direction, de pédalier).