Eclairage du velo: principe

Principe de fonctionnement

schéma de câblage de l'éclairage du véloLa dynamo : C'est l'élément générateur du courant, injustement appelée Dynamo, alors qu'elle devrait être appelée 'alternateur'. Une vraie Dynamo produit un courant continu, alors qu'un alternateur produit un courant alternatif.

Le schéma électrique de l'éclairage du vélo est très simple. L'aller du courant passe par 2 fils qui partent de la dynamo, l'un vers le feu, ampoule arrière (fil représenté en rouge sur notre schéma), l'autre vers le phare, ampoule avant (en vert).

Schéma de l'alternateur de véloPour le retour du courant, la structure métallique du vélo est utilisée, comme pour les automobiles. Le retour du courant se fait donc par le cadre et toutes les pièces métalliques, les garde-boues compris. On appelle ça la masse. Sur le schéma de gauche, la masse est le cable court allant de la patte de fixation de la dynamo vers l'ampoule.

Mais sur les vélos modernes, le garde-boue est souvent en plastique. Il ne peut donc pas être utilisé comme conducteur électrique. Il faut alors assurer le retour du courant par un fil, qui sera relié à la structure du vélo dès qu'elle se présentera sur son chemin.

La tension produite par la dynamo est d'environ 6 volts, mais cela peut varier dans de grande proportions en fonction de la vitesse. La puissance fournie est de 6 watts. Le courant est alternatif. Ce système est assez rudimentaire; les filaments des ampoules sont fins et fragiles, et succombent souvent aux surtensions et vibrations. Les dynamos les plus évoluées intègrent un circuit électronique permettant de réguler le courant, et stockent le courant le temps d'un arrêt à un feu, par exemple.