Principe des blocages par contre-écrou

Ils sont utilisés sur le vélo pour figer les réglages. On les rencontre sur les réglages suivants:

  • Moyeux (les 2),
  • Axe de pédalier,
  • Axe de direction,
  • Axe de mâchoires de frein (sauf cantilever, U-brakes, V-brakes)
  • Axes de pédales,
  • Butées réglables de frein (facultatif)

Supposons un écrou sur une tige filetée.
Si l'écrou n'est en appui sur rien, il se déplacera seul, soumis aux vibrations.
Si, par contre, il immobilise par serrage une pièce contre une autre, il ne bougera pas.

S'il est trop serré, il écrase les billes dans leur cuvette, sinon, il bougera.

 
principe de blocage par Contre-ecrou - Photo 1 -

En ajoutant un écrou venant contre notre premier écrou, et en les vissant l'un contre l'autre, ils s'immobiliseront mutuellement. En supposant que l'écrou de gauche est utilisé pour un réglage, par exemple s'il presse une cuvette sur des billes, l'écrou de droite pourra être utilisé en contre-écrou pour bloquer le réglage.
Lors de ce bloquage, l'écrou de gauche serra immobilisé en position (pour ne pas defaire le supposé réglage), c'est le contre-écrou qui sera déplacé pour réaliser le serrage.

 

Les 2 écrous étant fortement en appui l'un contre l'autre, il n'est pas possible de les déplacer avec une seule clef (photos 3 et 4).

Ce principe est souvent mal compris: on observe alors des 'sur-serrages' où le deuxième écrou vient en sur-écrou: rapidement, il y a desserrage ou déreglage.

Pour déplacer ce couple fortement uni, il faut d'abord le désunir, avec 2 clefs (flèches bleues, photo 5).

 
Contre-écrou
- photo 4-
 

Pour les réglages des cuvettes à billes (moyeux, pédalier...), il est important de ne pas écraser les billes dans leur cuvette, même temporairement; d'un acier très dur, les billes marqueraient définitivement la cuvette.

Certains vélos rapidement fabriqués (Asie...) ont des contre-écrous mal serrés sur les moyeux ; ils se desserrent rapidement, et l'écrou-cone vient auto-serrer les billes; la cuvette est ainsi rapidement détruite, nécessitant le remplacement du moyeu, après seulement quelques kilomètres.